Institut national supérieur de l’éducation artistique et culturelle

du Conservatoire national des arts et métiers

Séminaire de l'Inseac sur l'évaluation de l'EAC avec les départements études et prospectives des ministères - 26 novembre 2021

Séminaire autour de l’évaluation de l’EAC
 
Dans le cadre des séminaires de recherche organisés sous la direction scientifique d'Emmanuel Ethis, les chercheurs de l'Inseac ont échangé avec les départements étude, prospective et statistique des Ministères de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports et de la culture sur l'évaluation de l'EAC. 
 
Invitées : Fabienne Rosenwald et Amandine Schreiber
 
Fabienne Rosenwald dirige la Depp (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) du Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports depuis novembre 2015. De 2013 à 2015, elle était directrice des statistiques d’entre- prises de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). Titulaire d’une agrégation de mathématiques (1986), diplômée de l’ENS (École normale supérieure) Ulm en 1988, et ingénieure de l’Ensae (1990), Fabienne Rosenwald obtient une thèse de doctorat en sciences économiques en 2000.

Amandine Schreiber est Cheffe du département des études, de la prospective, des statistiques et de la documentation au Ministère de la culture et de la communication. Spécialisé en sociologie et en écon- omie de la culture, le DEPS réalise, depuis près de 50 ans, des études sur différents sujets qui traversent le champ culturel : emploi et professions culturelles, fi- nancement de la culture, pratiques culturelles, écon- omie des industries culturelles, égalité et diversité, etc. Créé à la fin des années 1960, ce département issu du Plan a pour vocation d’informer le citoyen et le politique sur le fait culturel.

 
Un laboratoire à ciel ouvert (Living Lab) de l’Éducation Artistique et Culturelle
Ce laboratoire vise à suivre, sur un temps long, des cohortes d’élèves pour observer ce que l’art et la culture déposent en eux. Guingamp et les Côtes-d’Armor sont un terrain idéal pour mener à bien une recherche dans ce domaine car ils ont tout d’une « petite France » : ce territoire représente en effet, à l’échelle, la diversité sociale, culturelle, éducative et artistique du pays.
 
Les caractéristiques sociales, démographiques, géographiques, culturelles et éducatives de la ville de Guingamp et du département des Côtes-d’Armor font de leur population un échantillon représentatif de la population française du point de vue de l’indice de position sociale des élèves et de l’indice d’éloignement, deux indicateurs de la Direction de l’Évaluation, de la Prospective et de la Performance (DEPP) du ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports.
 
Suivi de cohorte : une étude sur 10 ans des effets des dispositifs d’Éducation Artistique et Culturelle sur des élèves, de la maternelle jusqu’à l’université.

L’enquête prévue sur une période de dix ans dans le périmètre du Living Lab se focalisera sur l’étude des effets de dispositifs d’Éducation Artistique et Culturelle sur des cohortes d’élèves. Les doctorants et enseignants-chercheurs de l’INSEAC suivront les mêmes groupes d’élèves, dans le cadre d’un partenariat avec et pour l’ensemble des acteurs de l’EAC (DAAC, DRAC, collectivités territoriales, communauté éducative, structures et évènements culturels, artistes, élèves et familles).
L’approche tient compte de la nécessité d’une observation qui porte sur des élèves « vécus » et non « modèles » et sur l’association de partenaires dans la démarche d’évaluation de dispositifs d’EAC déjà éprouvés ou eux-mêmes expérimentaux (dont les kits de l’EAC produits par l’INSEAC). Cette recherche de longue durée comprend l’accueil de plusieurs doctorants et post-doctorants, la construction d’un réseau de chercheurs en EAC et la production, par les chercheurs de l’INSEAC, d’études et de mesures d’impact pour développer une connaissance approfondie sur les dynamiques de l’Éducation Artistique et Culturelle.

Posté le 26/11/2021 Posté par Nicolas PERRIGAULT